BSA 650 Golden Flash 1957, restauration

Page 8 sur 8 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8

Aller en bas

Re: BSA 650 Golden Flash 1957, restauration

Message  momo007 le Ven 4 Mai - 9:22

STAR TWIN a écrit:2957/2959 correspondent au suffixe du part number d'origine, donc à priori ce sont des coudes de A10.  

https://www.ebay.com/itm/Exhaust-Pipes-BSA-A10-1958-Swinging-Arm-42-2957-42-2959-UK-Made-Great-Quality-/141803096746?_trksid=p2349526.m4383.l4275.c1

Il n'est pas rare de devoir tirer sur la gueule des tubes, même s'ils sont garantis d'origine. C'est ce que j'ai vécu avec des échappements siamois que j'avais achetés à Londres dans une concession BSA, à la belle époque. Avec les siamois refabriqués, pas patients ou pas outillés s'abstenir.


De la patience, j'en ai par contre je ne vois pas trop comment m'y prendre car "c'est du raide" et pas question de chauffer, le chrome n'apprécierait pas
avatar
momo007

Messages : 17
Date d'inscription : 29/03/2018
Age : 81
Localisation : Bretagne

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: BSA 650 Golden Flash 1957, restauration

Message  STAR TWIN le Ven 4 Mai - 11:06

C'est le principal problème pour bricoler des échappements neufs. J'ai opté pour le bois, matériau bon marché, facile à travailler, suffisamment solide et non agressif pour les tubes. Petite astuce : un tube d'échappement de Super 5 s'enquille pile poil dans un tube de A65. Ca tombe bien, j'ai justement non pas une, mais deux S5 dans mon garage.

Ici c'est la courbure du siamois en sortie de culasse qui faisait problème. Ces "détails" sont bien plus chiants à corriger dans le cas d'un échappement siamois car il faut également se préoccuper du moignon de tube gauche qui doit s'enquiller "glissant" en même temps que le coude droit  Very Happy   Il va de soi que les modifs sont limitées, faute de quoi le chrome démissionne.  




S'il n'y avait que ça à corriger ce ne serait pas drôle. La patte de fixation sur le cadre n'est pas soudée à la bonne place.  Incroyable, même pas capables de copier un truc aussi simple. Soit dit en passant j'ai fusillé un premier siamois avant de comprendre qu'il fallait d'abord l'adapter sur la machine comme un ensemble, silencieux compris sans se préoccuper de cette put1 de patte. Ensuite, il faut la couper après un luxe de précautions car il va falloir en plus souder à l'arc.  Ici ruban de masquage et tôle de boîte à conserve à proximité du soudage. Quand je parle de patience...        






Hop là, c'est soudé. Cette amusette m'a permis de découvrir que les fixations côté cadre de la STAR sont placées plus bas que sur les modèles 69/70 que je connais le mieux. Le genre de détail qui ne figure dans aucun worshop et qui montre bien qu'avant de prétendre connaître une machine il faut vraiment avoir tapé dedans sur la durée.      



Le siamois en place. Le silencieux n'est pas visible mais il est présent. Des pièces de ruban de masquage sont visibles à la sortie de la culasse, de manière à pouvoir tracer des repères pour mesurer la distance entre l'extrémité du coude et le fond de l'alésage. Et là, il y a des surprises, enfin par pour moi. Parce que là aussi il va falloir souder des rallonges sauf que ce sera au MIG, pas à l'arc sinon troutrous dans tôtôle. Coup de bol, le coude droit beaucoup trop long côté silencieux va servir de donneur, pour cette fois l'erreur est bénéfique.  C'est à ce prix qu'on obtient des échappements qui tiennent dans la culasse sans bringuebaler et sans cracher la calamine sur les ailettes, sans compter que les soupapes n'apprécient pas non plus ce genre de laisser aller. Et, comme le port de la ceinture d'interdit pas celui des bretelles, une vis BTR pointeau de 5 mm vient bloquer le tube dans la culasse, ce qui signifie qu'elle est percée et taraudée à l'aplomb des tubes, sur l'arrête de fonderie. Trous à chambrage, têtes de vis masquées  Very Happy          

Pas de photos de la suite, j'ai arrêté par manque de temps. Il va falloir aussi fabriquer la tige de raccordement des coudes, absolument indispensable, non fournie avec le kit.  Pfff !       


STAR TWIN

Messages : 1161
Date d'inscription : 06/08/2015
Localisation : 37

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: BSA 650 Golden Flash 1957, restauration

Message  momo007 le Mer 9 Mai - 9:21

Même chose pour moi : la courbure est à modifier, et pas qu’un peu ! Et la patte de fixation n’est pas à la bonne place.
Je n’ai pas ton courage et ayant hâte de faire tourner la bête je préfère déclarer forfait et monter l’ancien tube qui est encore correct. Si quelqu’un à besoin d’un tube gauche mal foutu, pas de problème.
avatar
momo007

Messages : 17
Date d'inscription : 29/03/2018
Age : 81
Localisation : Bretagne

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: BSA 650 Golden Flash 1957, restauration

Message  momo007 le Mer 9 Mai - 9:26

madex 53 a écrit:C est le même que le réservoir de huile me semble je vais regarder il doit m en rester d avance chez moi.😊

Effectivement, après vérification c'est le même, du coup j'ai pu m'en procurer un.
avatar
momo007

Messages : 17
Date d'inscription : 29/03/2018
Age : 81
Localisation : Bretagne

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: BSA 650 Golden Flash 1957, restauration

Message  momo007 le Ven 1 Juin - 10:56

Donc remontage échappements et ... le kick vient buter sur le pot. Je pense que le celui-ci devrait être coudé pour pouvoir passer. Je ne veux pas me lancer dans la modif de celui qui m'a été fourni, ce serait du massacre, aussi dans un premier temps j'ai pu simplement écarter le pot pour laisser passer le kick mais ça ne me satisfait quand même pas. Si quelqu'un connait la référence du kick qui va bien ou en a un en rab, je suis preneur.
D'après JLBBSA le mien est fait pour des pots "saucisson"

avatar
momo007

Messages : 17
Date d'inscription : 29/03/2018
Age : 81
Localisation : Bretagne

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: BSA 650 Golden Flash 1957, restauration

Message  momo007 le Mar 23 Oct - 11:42

Bien du temps écoulé depuis mon dernier post : les vacances, les chicoufs, la flemme ...mais revenons à mes déboires ou plutôt à mon tuyau d’échappement droit, trop long , ça c’est pas un problème mais pas assez coudé, après avoir envisagé de monter l’ancien qui n’avait pas trop subi les affres du temps, je me suis aventuré dans les travaux de plomberie en m’inspirant des conseils de STAR TWIN donc montage sur bois pour ménager le chrome, levier avec un tube de 1,5 mêtre et ma fois c’est venu, mais c’est du raide !
Une fois monté maintenant tout est rentré dans l’ordre, le pot, le kick et c’est quand même chouette un tube tout neuf.




15 line poems that rhyme
avatar
momo007

Messages : 17
Date d'inscription : 29/03/2018
Age : 81
Localisation : Bretagne

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: BSA 650 Golden Flash 1957, restauration

Message  momo007 le Mer 24 Oct - 18:44

Le Kick ( premier épisode)
Le béquillage sur centrale demandait du muscle aussi vu ma constitution d’athlète à chaque fois c’était un exploit. Je me suis dons inspiré de la béquille de la commando et maintenant c’est un jeu d’enfant. Elle est même plus difficile à débéquiller qu’a béquiller.





avatar
momo007

Messages : 17
Date d'inscription : 29/03/2018
Age : 81
Localisation : Bretagne

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: BSA 650 Golden Flash 1957, restauration

Message  momo007 le Ven 16 Nov - 18:41

Enfin l’instant de vérité.
Je me suis enfin décidé, j'ai sorti la belle avec un peu d’appréhension faut bien l’avouer pour un essai statique : 1 litre d'essence dans le réservoir ( pas plus au cas de fuite des robinets, titillage carbu, 5 à 6 coups de kick bougies démontées pour alimenter les cylindres, et après 3 coups de kick (bougies remontées bien sûr) la bête a craqué. Beau bruit  : c'est bien une Anglaise ! elle prend bien ses tours, la circulation d'huile est correcte, seul bémol la dynamo ne charge pas mais sur le forum j’ai retrouvé un post qui traite du sujet et comme j’ai réussi à démarrer le " pisse feu "  ça devrait le faire.
avatar
momo007

Messages : 17
Date d'inscription : 29/03/2018
Age : 81
Localisation : Bretagne

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: BSA 650 Golden Flash 1957, restauration

Message  momo007 le Ven 16 Nov - 18:55

Bon après quelques tours de roue, retour au bercail.
Pas de miracle, la dynamo ne charge toujours pas (peut-être que si j’avais poussé jusqu’à Lourdes ?…) et de plus, s’il est bien connu, n’en déplaise aux jaloux et médisants qu’une Anglaise ne pisse pas l’huile mais marque son territoire il n’empêche que celle-ci le marque avec constance et même un peu trop à mon goût.
Bon ! démarrage du "pisse feu" et tentative d’exciter l’inducteur de la dynamo  :  pas de pot ça ne marche pas, va falloir que je la démonte, ça me permettra d’ailleurs de voir comment c’est foutu..
Mémère est donc retournée sur la table d’opération qu’elle venait de quitter.
Mon premier boulot à consisté à refaire l’étanchéité de la crépine : joint papier épais + pâte aviation et remplacement d’un vis qui n’avait pas l’heur de me plaire.

Ensuite : démontage de la dynamo, et pour cela dépose du carter de distrb et là, je trouve la pompe à huile qui baigne dans l’huile. La fuite signalée précédemment par PhL ne s’est pas réparée toute seule (j’aurais quand même dû pousser jusqu’à Lourdes !)
Alors pour la dynamo je verrais plus tard.
Donc opération  Pompe à huile
Pour ce faire j’ai suivi à la lettre les conseils de "Mémène " un expert  en la matière dont je conseille la lecture à tout possesseur d’une BSA et même à ceux qui n’ont pas ce bonheur.
Démontage de la pompe et là j’ai effectivement découvert "un mécanisme de montre suisse dans un corps en vulgaire ALPAX" (dixit J.L Ménard).
Pour le remontage ne disposant pas d’un tour je n’ai pu créer l’outil de centrage qu’il préconise. J’ai donc tout simplement usiné au Dremel une empreinte pour tournevis en bout de l’axe d’entraînement ce qui m’a facilité l’alignement du nez de pompe avec les axes des pignons.
Enfin remontage de l’ensemble dans le carter, remplacement de la rondelle fibre par une rondelle métallique de la bonne épaisseur.
Une question cependant : Y a-t-il une combine pour serrer le pignon d’entraînement à part de passer une vitesse et de bloquer la roue AR ? faut-il le souquer un max, de toute façon il ne va pas se barrer avec le contre-écrou.
Il ne me reste plus maintenant qu’a croiser les doigts en espérant que le goutte à goutte va s’arrêter sinon je ne vais pas y échapper d’un voyage à Lourdes !

avatar
momo007

Messages : 17
Date d'inscription : 29/03/2018
Age : 81
Localisation : Bretagne

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: BSA 650 Golden Flash 1957, restauration

Message  STAR TWIN le Ven 16 Nov - 20:08

D'après les planches Draganfly il ne semble pas y avoir de contre écrou comme c'est le cas pour la A65.  Le couple de serrage n'est pas précisé pour la A7, pas davantage pour la A65, par conséquent il n'est pas important puisque le pas à gauche rend le montage autobloquant.  Le contre écrou de la A65 est immobilisé par une rondelle crantée sur le vilo et rabattue sur un plat de l'écrou, on se demande bien pourquoi vu que c'est le même système de pompe que celui de la A7.  Mystère et fromage mou.


Dernière édition par STAR TWIN le Ven 16 Nov - 20:37, édité 1 fois

STAR TWIN

Messages : 1161
Date d'inscription : 06/08/2015
Localisation : 37

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: BSA 650 Golden Flash 1957, restauration

Message  coco37 le Ven 16 Nov - 20:34

STAR TWIN a écrit:D'après les planches Draganfly il ne semble pas y avoir de contre écrou comme c'est le cas pour la A65.  Le couple de serrage n'est pas précisé pour la A7, pas davantage pour la A65, par conséquent il n'est pas important puisque le pas à gauche rend le montage autobloquant.  Le contre écrou de la A65 est immobilisé par une rondelle crantée sur le vilo et rabattue sur un plat de l'écrou, on se demande bine pourquoi vu que c'est le même système de pompe que celui de la A7.  Mystère et fromage mou.    


Si il y a un contre écrou avec une rondelle frein. Twisted Evil
La photo n'est pas top mais on voit bien la rondelle frein et le contre écrou.




Pour le serrage ne pas bloquer comme un malade mais correctement avec la vitesse et le frein cela va bien.

@+JM.
avatar
coco37

Messages : 377
Date d'inscription : 01/12/2015
Localisation : Huismes

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: BSA 650 Golden Flash 1957, restauration

Message  single malt le Ven 16 Nov - 20:39

serrage 28/30 lb ft
avatar
single malt

Messages : 2116
Date d'inscription : 01/12/2007
Localisation : loch Lomond

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: BSA 650 Golden Flash 1957, restauration

Message  STAR TWIN le Ven 16 Nov - 20:48

Clé à choc position 1 ça marche aussi surtout si la transmission est déposée. Le contre écrou est inexistant sur les planches Draganfly qui sont forcément des scan du parts list. Pas vraiment étonné, c'est pareil sur certaines planches de la A65.

STAR TWIN

Messages : 1161
Date d'inscription : 06/08/2015
Localisation : 37

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: BSA 650 Golden Flash 1957, restauration

Message  momo007 le Sam 17 Nov - 11:18

Merci à tous pour les conseils.
Il y a effectivement un contre écrou avec une rondelle frein.
Cependant je n'en suis pas encore au remontage définitif en effet dans ma candeur naïve je croyais en avoir fini avec ce suintement d’huile et pouvoir me consacrer à la dynamo, hélas après un premier remontage de la pompe avec joint fabrication maison, ça gouttait toujours .
Après un deuxième essai et avec un nouveau joint du même fabricant + un chouia de pâte à joint aviation : le canard était toujours vivant (pour les ceusses qui ont connu R. Lamoureux). Il faut noter que j’ai hésité en ce qui concerne la pâte vu la faible portée entre trou de fixation et arrivée d’huile car je craignais que le rab de pâte ne fiche le camp dans la pompe.
Je vais donc maintenant passer à mon troisième essai après rodage des flasques et de la semelle de la pompe.et vais utiliser la technique du trempage du joint dans l’huile de lin utilisée à l’époque par "Marcel motos ".



 Au secours !!

En étant optimiste et supposant que j’arrive à résoudre ce problème d’étanchéité , une chose me tracasse et là j’ai besoin de l’avis des spécialistes : en plus de la fuite due à la pompe, j’en ai repéré une autre qui semble venir du vilo. Qui peut me renseigner : c’est grave ? Que faut_il faire ?

avatar
momo007

Messages : 17
Date d'inscription : 29/03/2018
Age : 81
Localisation : Bretagne

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: BSA 650 Golden Flash 1957, restauration

Message  STAR TWIN le Sam 17 Nov - 13:40

Si la fuite est toujours présente avec deux joints différents, c'est peut-être parce que le problème est ailleurs. Le boîtier d'entraînement est serré sans joint sur le corps de la pompe, il est donc possible qu'une fois plaqué sur le carter il se mette à fuir sous la pression des vis. Autre cause possible, la pompe n'étant pas neuve il se pourrait que l'axe du pignon menant de graissage laisse passer de l'huile. D'où la présence d'un joint torique à cet endroit sur les pompes de A65.  Quant à la "fuite" au vilo, sauf jeu excessif du palier pas de quoi s'inquiéter, on peut même se demander si elle n'est pas indispensable au graissage des pignons de distrib.

STAR TWIN

Messages : 1161
Date d'inscription : 06/08/2015
Localisation : 37

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: BSA 650 Golden Flash 1957, restauration

Message  single malt le Sam 17 Nov - 19:46

j'utilise une pate qui ne sèche pas ,la wellseal, préconisée par Rolls Royce, efficace ! Cool .enduire le joint légèrement.
l'huile sur la photo provient certainement de la bague du pignon moteur, normal..... c'est pas étanche .
https://www.ebay.fr/itm/371310593739
avatar
single malt

Messages : 2116
Date d'inscription : 01/12/2007
Localisation : loch Lomond

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: BSA 650 Golden Flash 1957, restauration

Message  STAR TWIN le Sam 17 Nov - 20:18

Ca marche aussi sur les voitures. On peut en tartiner les pas de vis pour une pompe à eau, c'est même recommandé quand on voit le nombre de fuites potentielles de ce carter. Et ça m'est arrivé bien sur. L'huile ne demande qu'à passer à l'extérieur à la moindre occasion, mais le liquide de refroidissement c'est bien pire.       


STAR TWIN

Messages : 1161
Date d'inscription : 06/08/2015
Localisation : 37

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: BSA 650 Golden Flash 1957, restauration

Message  momo007 le Lun 19 Nov - 10:36

Merci pour vos conseils éclairés et rassurants je vais pouvoir remonter quand le temps se radoucira.
Sur la part list j'avais cru voir en effet qu'il n'y avait pas de joint spy sur l'axe moteur, quant à l'axe du pignon menant de la pompe à huile j'avais été surpris qu'aucune étanchéité n'ai été prévue surtout quand on voit la qualité de construction BSA.
Puisque l'on "baigne" dans les pompes à huile, j'avais eu un problème sur celle d'une Anglaise, une Morgan+8, que je n'arrivais pas à amorcer. La combine donnée par un mécano a consisté à la bourrer de vaseline, laquelle se dissout ensuite dans l’huile moteur.
avatar
momo007

Messages : 17
Date d'inscription : 29/03/2018
Age : 81
Localisation : Bretagne

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: BSA 650 Golden Flash 1957, restauration

Message  single malt le Lun 19 Nov - 13:34

Sur la part list j'avais cru voir en effet qu'il n'y avait pas de joint spy sur l'axe moteur

si! il y a un joint spi sur l'axe moteur mais du côté gauche ,transmission primaire. ne t'affoles pas pour l'huile dans le carter de distribution surtout si ça vient de la bague bronze pignon moteur, par contre si la pompe à huile a des faiblesses au retour d'huile dans le réservoir, méfiance .... peut être as tu une usure au niveau du pignon meneur et de son logement. Vu la qualité de l'alliage du corps .... je me demande si on peut monter un petit joint spi comme sur les A65 en mettant un coup de tour pour créer une gorge
de logement ...


avatar
single malt

Messages : 2116
Date d'inscription : 01/12/2007
Localisation : loch Lomond

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: BSA 650 Golden Flash 1957, restauration

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 8 sur 8 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum